Histoire

Le projet commença dans les années 1990 avec Aude Fonquernie, psychanalyste, qui fonda à Mazille,  avec d'autres personnes dont de nombreuses non bourguignones,  l'association "Maison sur le Monde".  

 

Il s'ensuivit une période de réflexion sur l'importance de trouver un enracinement local tout en conservant une vision élargie. Cluny et son histoire européenne apparu alors comme un prolongement pertinent autour de la conception forte d'un espace laïc protecteur et respectueux.

 

En 2003 l’association Cluny-Chemins d’Europe fut alors créée et s’installa dans des locaux à Cluny – la maison de l'Europe - centre éphémère d'enseignement des langues et de rencontres, rue Saint-Odile. Assez rapidement l’association Cluny-Chemins d’Europe absorba par fusion l'ancienne association "Maison sur le Monde". De nouvelles activités autour d’ateliers philosophiques commencèrent alors et se développèrent.

En 2013, Cluny Chemins d’Europe obtint le label de Maison de l’Europe. En effet, 10 années d’engagements et de réalisations amenèrent l’association à vouloir ouvrir davantage portes et fenêtres pour devenir un foyer actif de citoyenneté européenne. Elle s'intitula désormais Cluny Chemins d'Europe Maison de l'Europe Bourgogne du sud.                         

Unique Maison de l’Europe en Bourgogne, elle faisait  partie de la Fédération Française des Maisons de l’Europe. Ses adhérents bénéficiaient des réseaux et du dynamisme des Maisons de l’Europe, en France (34 maisons) et en Europe.

Tout en gardant sa propre existence et son autonomie, elle innove à nouveau en 2018. Elle souhaite en effet partager expériences et pratiques avec d'autres acteurs du clunysois en fondant avec eux un lieu fédérateur nouveau: la Maison des Européennes et des Européens qui reste affiliée à la FFME.